LE MOT DE LA PROVINCIALE

 un nouveau Moyen de communiquer avec le monde.....

Les sœurs de l'Enfant Jésus Nicolas Barré au Cameroun, loin de se laisser entraîner par les effets de mode pour la toile, entendent saisir toutes les opportunités qu'offre cet instrument moderne de communication qu'est l'Internet. Ainsi notre désir est donc de partager avec le grand village planétaire, les principes fondamentaux qui sous -tendent l'esprit de la congrégation de manière générale, et celui de la vice province du Cameroun en particulier.

Le livre de l'Institut (constitutions) formule ainsi ce qui décrit sa vocation :

" Sœurs de l'Enfant Jésus Nicolas Barré dans l'Eglise, le Christ nous appelle à le suivre en donnant notre vie en total abandon, pour l'annonce de la Bonne Nouvelle surtout aux simples et aux pauvres ".

L'Institut des sœurs de l'Enfant Jésus, fondée en 1666 par le Bienheureux Nicolas Barré, est de nature essentiellement apostolique, et regroupe les sœurs en communauté. Ce texte puise ses axes essentiels dans l'inspiration de Nicolas Barré et de nos premières sœurs. Cette inspiration, ils l'ont puisée dans la contemplation du Christ dans sa mission.

Certains moments de sa vie, certaines paroles, certains actes de Jésus ont été perçus par eux comme des moments clés pouvant inspirer leur vie, leur foi, leur agir apostolique.

Le père barré nous présente en Jésus Christ, Dieu qui vient vers l'homme. Un Dieu qui quitte son rang divin pour témoigner concrètement son amour au monde écrasé par toutes sortes de maux, un monde qui va à sa ruine, un monde qui meurt et dont les premières victimes sont surtout les simples, les pauvres, les marginalisés, les laissés pour compte etc.

 c'est sortir, allez vers les gens....

Ce mystère qui a inspiré le Bienheureux Nicolas barré, continue encore aujourd'hui à influencer la réalité de notre vie. Se mettre à la suite du Christ, c'est sortir, allez vers les gens, pour " instruire et enseigner le chemin du salut ". Suivre le Christ dans sa mission et aller jusqu'au bout avec Lui, c'est comme Lui, rencontrer l'opposition, le rejet, la persécution, le mépris. Pour une sœur de l'Enfant Jésus, c'est vivre dans la foi les réalités humaines dans lesquelles continue de s'accomplir le mystère de l'Incarnation. C'est rencontrer le Christ présent, souffrant agissant ou " se faisant " dans l'autre, dans ceux auxquels nous sommes envoyées : " Quiconque reçoit un enfant pauvre et délaissé reçoit doublement Jésus Christ dans sa propre personne " (S.R.1, 2 ; MT18, 5).

Depuis la fondation au Cameroun qui date de mai 1968, nous essayons de répondre aux besoins des milieux où nous sommes implantées dans la vision de notre charisme et celle de l'Eglise. Notre charisme étant de faire connaître et aimer Jésus Christ à tous les hommes, surtout aux simples et aux pauvres.

Nos activités sont axées sur : La santé (soins curatifs et préventifs) ;l'éducation et l'instruction des jeunes, filles et garçons, des enfants déficients auditifs ;éducation des jeunes et des enfants par les mouvements d'action catholique, la catéchèse. Ces activités sont diversifiées mais le but reste le même : Participer à la croissance des personnes à l'image de Dieu et mettre tout en œuvre pour former à la connaissance et à l'amour de jésus Christ. Nous sommes implantées dans : l'archidiocèse de Yaoundé avec deux communautés (la maison provinciale et la maison du noviciat) ; le diocèse de Bafia (à Somo dans la ville de Ndikiniméki où sont le collège d'enseignement technique et industriel, l'école des enfants déficients auditifs), à Makénéné où les sœurs s'occupent du dispensaire et des activités paroissiales, l'animation pédagogique ; dans l'archidiocèse de Bamenda, à Fundong depuis 2004, où nous nous investissons dans les œuvres sociales.
Nicolas Barré, de son humilité n'aurait certainement pas voulu qu'on engage la cause pour sa béatification. Sa congrégation et la nôtre l'ont fait pour que l'Eglise reconnaisse ce qu'il a vécu et le proposer comme modèle aux chrétiens. Il a été béatifié le 07 mars 1999 à la Basilique sainte pierre de Rome.